Pourquoi ?

e103b04fae70ec04dad2a0fd57f66318.jpg

Pourquoi proposer des formations d’hypnose spécifiques à la médecine générale ?

Les applications médicales des techniques hypnotiques font en France l’objet de nombreuses propositions de formations, universitaires ou non. D’abord décriée pour son « absence de preuve », l’hypnose médicale a montré son efficacité dans la prise en charge de la douleur, ce qui justifie son utilisation de plus en plus fréquente en milieu hospitalier. Les techniques hypnotiques se sont également avérées utiles dans la prise en charge des patients souffrant de troubles anxio-dépressifs, de tabagisme, de difficultés sexuelles, de stress post-traumatique, de surcharge pondérale, d’hypertension artérielle, d’asthme et dans la prise en charge des enfants  etc  …. toutes situations fréquemment rencontrées en médecine générale.

L’apprentissage des techniques hypnotiques, fondé sur la mise en œuvre d’une communication particulière centrée sur le patient, rejaillit de façon bénéfique sur la relation du médecin à l’ensemble de la patientèle ( thèses en cours à Paris XI).

Les formations à l’hypnose dans le soin proposées aujourd’hui sont très éclectiques, dans les contenus, les méthodes d’apprentissage comme dans le public visé (mélange de spécialités aux problématiques médicales différentes, ou mélange de publics pluri-professionnels) … Et le nombre des participants peut  varier selon les organismes et les universités de 15 à 60.

Nous pensons que l’homogénéité du groupe d’apprenants en terme de pratiques et de discipline d’exercice est un pré-requis incontournable. Toute formation doit répondre aux besoins professionnels des participants,  être centrée sur l’acquisition des compétences propres à leur spécialité, et doit tenir compte des modalités organisationnelles et des contraintes de temps propre à la discipline.

Par ailleurs, comme pour toute pratique médicale — article 70 du code de déontologie—l’utilisation des techniques hypnotiques par le médecin devrait être centrée sur les situations cliniques spécifiques à la discipline et les particularités de suivi des patients de cette spécialité.


C’est pourquoi nous proposons des formations spécifiquement conçues pour répondre aux besoins des médecins généralistes :

  1. Formations à l’hypnose en médecine générale au sein de la Société Française de Médecine Générale SFMG, dans le cadre de la formation médicale continue
  2. Diplôme Universitaire d’hypnose et techniques hypnotiques en médecine générale au sein du département de médecine générale de Paris XI, dans le cadre de la formation universitaire
  3. Au delà de l’apprentissage des techniques hypnotiques, nous souhaitons également mettre en place  une activité de recherche dans le champ de l’hypnose en médecine générale, activité à laquelle pourront contribuer des médecins généralistes volontaires et formés de façon homogène.

 

Bibliographie

  1. L’hypnose en consultation de médecine générale. Documents de recherche. 1997. SFMG. Dr François RAINERI et al.
  2. Hypnose en médecine générale : enquête descriptive auprès de 41 médecins généralistes. Thèse. 2016. Dr Jérémy TERRAT.
  3. Intérêt et place de l’hypnose en médecine générale : enquête qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de 15 patients. Thèse. 2014. Dr Anne-Sophie BOUYER-TROUSSARD
  4. Indications et pratique de l’hypnose médicale, en médecine générale. Enquête de pratique chez des médecins généralistes formés à l’hypnose médicale. Thèse. 2011. Dr Etienne GALLET